Pascal Dessaint développe une oeuvre singulière dans le paysage du polar. Beaucoup de ses livres, publiés aux éditions Rivages, dénoncent les crimes infligés à la nature. Il croule sous les récompenses : Grand prix de la littérature policière pour Du bruit sous le silence, prix Jean Amila-Meckert pour Le chemin s’arrêtera là, prix Mystère de la critique, Prix du roman noir de Cognac…

Il évoque la catastrophe AZF de Toulouse dans Loin des humains et le scandale Metaleurop dans Les derniers jours d’un homme.

ouvrage paru dans notre sympathique petite maison d’édition