C’est l’un des secrets les moins bien gardés de l’histoire de la littérature : Noé Sergent n’est autre que l’anagramme et le pseudonyme de Groensteen !

S’il prend plaisir à bifurquer en dehors de son domaine principal il est avant tout connu comme historien et théoricien de la bande dessinée qu’il il a largement contribué à légitimer (même s’il y a encore du boulot comme il le montre dans son livre Un objet culturel non identifié).

Thieeey Groensteen a occupé des responsabilités notamment pour la revue Les Cahiers de la Bande dessinée et au CNBDI d’Angoulême. Il a créé et dirige les éditions de L’An 2.

ouvrage paru dans notre sympathique petite maison d’édition