L’enfance donna sur l’usine, de Marseille à Mulhouse en passant par La Ricamarie (Saint-Étienne), et avant Clichy. Tout était là pour se jeter dans l’unité ouvriers-étudiants qu’essaya Nanterre en Mai 68.

Après une dizaine d’années de journalisme, Alain Rustenholz. se consacre à l’écriture de livres. Il en a publié une vingtaine. Une trilogie ouvrière : Paris ouvrier (Parigramme), Les grandes luttes de la France ouvrière (Les Beaux Jours), De la banlieue rouge au Grand Paris, (La Fabrique). Des biographies de groupe : La saga Servan-Schreiber (le Seuil), Prévert, inventaire (Le Seuil), Morts de rire Coluche, Reiser, Desproges, Le Luron (Stock). De nombreux livres de Voyages – en France, – en Allemagne, et – autour du monde, (au Chêne et chez Solar). D’encore plus nombreux livres d’histoire parisienne : Traversées de Paris, Paris des avant-gardes, Paris des pas perdus, Parisienne(s), Paris la ville rêvée de Voltaire, Journées capitales, (tous chez Parigramme).

ouvrage à paraître dans notre sympathique petite maison d’édition

couverture provisoire de 1 bis rue des Ouvriers - Alain Rustenholz